7 - La symbolique arboricole (suite) : l’érable, le frêne, le sapin et le châtaignier

 ©H. Monnet

©H. Monnet

Cher(e)s ami(e)s de Selfarmonia,

Ce mois-ci je poursuis mon investigation sur la symbolique arboricole, que bon nombre d’entre vous m’ont dit avoir apprécié de connaitre dans le numéro précédent. En effet, chaque arbre reflète en nous l’essence du vivant. Cela n’a donc rien d’anodin, comme vous pourrez le constater ci-après :

L’érable  : ses feuilles ressemblent à des étoiles. Sa dentelure irradie d’énergie. C’est l’emblème du Canada, un vaste pays, dont les habitants aiment l’espace et la liberté. Mais cet arbre a une histoire beaucoup plus ancienne que celle de ce pays : elle date de l’époque où les Grecs voulaient conquérir Troie. Son siège dura de nombreuses années. Les Grecs construisirent un cheval en bois d’érable. Les Troyens le considérèrent comme un cadeau venu des dieux. Ils firent une grande brèche dans leur rempart pour l’introduire dans l’enceinte de la ville. Mais leurs ennemis se trouvaient cachés à l’intérieur. Et ils en sortirent pour s’emparer de Troie. Il est l’arbre de vie des natifs du 11 au 20 Avril ou du 14 au 23 Octobre. Et si vous êtes une femme-érable, il vous invite à la douceur – à l’instar de son sirop - mais aussi à être libre, intrépide et aimante.

Le frêne : pouvant atteindre 40 mètres, cet arbre se tient souvent devant de vieilles fermes, où il monte fidèlement la garde. Son feuillage est connu depuis toujours pour donner du bon fourrage aux chèvres. Symbole des anciens Germains, il domine le monde des enfers et s’élève jusqu’au ciel. Tel un pilier, il porte la terre entière et sa couronne lumineuse soutient la voûte céleste avec sûreté. Il est l’arbre de vie de ceux dont l’anniversaire se situe entre le 25 Mai et le 3 Juin ou entre le 22 Novembre et le 1er Décembre. Les natifs de ce signe regorgent d’imagination et leur tête fourmille d’idées. Ils mettent généralement « la barre très haut ». Ils sont le portrait créatif du frêne mytique Yggrasil, dont les racines se scindent en deux parties : l’une se nomme « liberté » et l’autre « destin », selon que le natif oscille entre activité et maitrise de soi. 

Le sapin : il s’élance dans le ciel comme une flèche verte foncée vers les hauteurs, où réside la pleine liberté. Il apporte généreusement une quiétude ombragée à celui qui demeure sous ses branches. C’est l’arbre de Noël, car sa couleur sombre met en valeur la force de la lumière, pour symboliser celle du Christ, sauveur du monde. Le sapin et son cousin l’épicéa sont le symbole le plus courant mais aussi le plus poétique de la forêt, car ils possèdent des épines persistantes aux feuilles caduques. Son odeur, saine et intense, conduit à la guérison. Il est l’arbre de vie des natifs du 2 au 11 Janvier et du 5 au 14 Juillet. Il apporte à l’homme le message de rester centré sur son intériorité, de ne pas se laisser envahir par les tracas du quotidien, de ne pas se laisser séduire par de vaines paroles mais de rester romantique et immatériel, car mieux que quiconque, le sapin sait ce qui fait défaut à l’âme humaine.

Le châtaignier : les turques apportèrent cet arbre en Europe et nourrissaient leurs chevaux avec ses fruits, symboles de réconfort hivernal. Il faut préciser que le châtaignier originel, sans comparaison sur le plan botanique avec le châtaignier européen, est beaucoup plus discret. Or les randonnées dans nos forêts de châtaigniers méridionales sont vraiment magnifiques. Car le chataignier  est l’arbre de la beauté et de l’opulence. Ses fleurs, très élevées, donnent aux natifs de ce signe le sens de l’accomplissement vital. Ceux-ci ont leur anniversaire entre le 15 et le 24 Mai et entre le 12 et le 21 Novembre. Ils apprécient de se regrouper et sont d’une fiabilité sans faille envers leur famille. Leur personnalité mesurée balance entre raison et sentiment, mais ils n’ont pour autant rien de fade et peuvent brûler du feu de la passion. Leur caractère constitue ainsi un savant mélange harmonieux, généralement source de bonheur.

  © H. Monnet

© H. Monnet

A l’instar de cette vieille dame japonaise, suivant le rite shinto, je vous renouvelle mon invitation à toucher l’arbre de votre choix, la paume de votre main grande ouverte, pour en capter la vibration. Et vous vous sentirez régénérés, en quelques instants à peine.

A bientôt.