35 - Christian Junod (CJ Conseil) aborde un thème qui nous concerne tous : l’argent et la réussite

©MC.Sarthou

©MC.Sarthou

Cher(e)s ami(e)s de Selfarmonia,

Dans ce numéro, j’ai le plaisir de donner la parole à un confrère coach et également Praticien Element Humain, Christian Junod (CJ Conseil)  qui abordera un thème qui nous concerne tous : l’argent et la réussite :

« Qu’est-ce que la réussite ? Devenir millionnaire n’est pas un critère de réussite suffisant et il ne doit en aucun cas être un but. Il devrait plutôt être la conséquence d’une activité vécue avec passion. Je définis donc la réussite de la manière suivante : la réussite professionnelle consiste à pouvoir exprimer pleinement ses talents, ses dons, sa personnalité, ainsi qu’à pouvoir en vivre de manière satisfaisante. Il n’y aura réussite que si la joie accompagne ce vécu.

Mon expérience d’accompagnement des êtres humains sur le thème de la relation à l’argent me montre que l’argent est bien (trop) souvent un frein à cette réussite. Pourquoi ? Beaucoup ne s’autorisent pas à exercer l’activité professionnelle qui leur plait ; ceux là restent emprisonnés dans une situation qui leur apporte certes une forme de sécurité financière mais guère plus et surtout pas ou peu de sens dans leur vie. Différents témoignages rapportent de la difficulté d’être dans une prison dorée (rémunération bien au-dessus de la moyenne). Comme le train de vie est bâti en fonction de ces revenus, un changement de métier implique bien souvent de faire le deuil d’un certain confort (grande maison, belles voitures, vacances lointaines, etc…) et cela implique aussi les autres membres du cercle familial. A la vue des conséquences décrites ci-dessus, certains choisissent le statu quo malgré « le prix à payer ». A chacun qui se reconnaît, de constater qu’il s’est enfermé lui-même dans cette prison mais qu’il détient la clé pour en sortir.

Heureusement, je rencontre aussi de nombreux êtres humains en chemin qui ont osé faire le changement de métier qui s’imposait à eux. Une proportion de ceux-ci rencontre la difficulté suivante : « Comment en me rapprochant de mes valeurs, puis-je valoriser cela en termes pécuniers ? Il y a pour beaucoup comme une incompatibilité et j’entends souvent : « j’ai tellement de plaisir dans ce que je fais, je peux difficilement demander de l’argent en contrepartie ».  Il y a une croyance forte dans notre société qui est que pour mériter de gagner de l’argent, il doit y avoir une contrepartie : de la souffrance. Cette croyance, non-consciente, empêche un certain nombre de vivre dans la réussite, selon ma définition.

D’une manière générale, ceux qui voient l’argent comme quelque chose de mal, de négatif, autrement dit qui ont des projections négatives sur l’argent ont tendance à le repousser (ou à ne pas l’attirer si vous préférez).

Alors que ceux qui voient l’argent comme quelque chose de positif, qui ont une projection positive sur l’argent (argent = sécurité, liberté, indépendance, etc) ont tendance à en attirer et à l’accumuler. Apparemment ceux-ci  ont de la réussite mais ce n’est souvent pas encore le cas, car ils ont mis en place un lien de dépendance (inconscient) avec l’argent. En fonction de leur projection, ils vont faire dépendre leur sécurité intérieure, leur liberté, leur indépendance de l’argent et seront dans l’anxiété de ne pas en avoir assez dans ce but. La joie n’est donc pas ou rarement au rendez-vous.

C’est pourquoi, il est selon moi, si important de pacifier sa relation à l’argent afin d’éliminer tous ses liens inconscients qui nous empêchent de vivre sereinement son existence, sans peur liée au manque. Ceci signifie être serein quelle que soit sa situation financière et faire toujours plus de place à la confiance dans la vie.  Je peux ainsi voir toute la différence entre des actions de prospection basées sur la sérénité, en lien avec la foi que j’ai un cadeau à offrir, par opposition avec des actions basées sur la peur du manque où je deviens demandeur (pire parfois quémandeur) où je cherche avant tout à me rassurer en décrochant une affaire. Lequel des deux aura, selon vous, le plus de succès ? »


On pourrait ajouter ceci : notre relation à l’argent a aussi souvent à voir avec notre relation au temps.

Soit nous regardons le passé et nous avons peur de perdre ce que nous avons déjà acquis, soit nous regardons le futur avec l’anxiété anticipative de manquer, notamment lors de notre retraite. Or si nous nous centrons sur le moment présent et le vivons au plus près de ce qu’il est vraiment, en laissant tomber nos projections mentales, nous sommes alors sans espoir ni crainte. Voilà pourquoi la relaxation respiratoire en complément de la méditation peuvent grandement nous aider à trouver cette sécurité intérieure, à la fois gratuite et sans prix !

Selfarmonia