33 - " 50 Règles d'or pour ne pas stresser " d’Helen Monnet aux éditions LAROUSSE

© H. Monnet

© H. Monnet

Cher(e)s ami(e)s de Selfarmonia, 

J'ai le plaisir de vous annoncer que je suis l'heureuse auteure d'un petit ouvrage grand public intitulé LES 50  REGLES d'OR DU LACHER PRISE qui devrait sortir en Janvier 2014 aux éditions LAROUSSE.

REGLE D'OR No 2 : 
COUPEZ VOTRE TELEPHONE PORTABLE

" Et « couper », c’est « éteindre » ! Laisser son portable sur le mode « vibreur » ou « silencieux » peut vous jouer des tours et vous distraire de votre « lâcher prise », qui, incomplet, ne saurait être bénéfique : en effet, si vous restez un tant soit peu en lien avec le monde extérieur, vous ne pourrez pas prendre conscience de là où vous en êtes intérieurement sur le plan énergétique ou émotionnel. Et donc ne pourrez vivre authentiquement et intensément la ressource cachée du moment présent, sans lequel vous ne pourrez prendre de la distance avec votre problème ou votre préoccupation.

Le portable est un appareil fort utile mais, de par ces multiples fonctions– surtout s’il est smart ! - il vous replonge immanquablement dans le chaos duquel vous tentez justement de vous extirper  !

La sonnerie ou la vibration du portable vous déconcentre souvent bien plus que vous ne l’imaginez, car son audition réactive en vous une sensibilité exacerbée, surtout si vous avez la riche idée de regarder ce qui a déclenché cette expression sonore : un message – « ah oui, zut, je dois répondre à un tel » – ou pire, la photo d’un interlocuteur ! – « mais qu’est-ce qu’il me veut celui-là/celle- là ! »

En fait, le portable émettant un son vous met rarement face à une réalité tangible mais plutôt à une projection de votre mental : il anticipe une situation virtuelle, ce qui est, vous l’avouerez, contre-productif.

Ainsi, en éteignant bien votre portable, vous accomplissez un choix essentiel : celui d’être à l’écoute sincère et unique de vous-même ! Comme dirait une certaine publicité : « Vous le valez, bien ! », non ? "

 

REGLE D’OR No 28 : METTEZ-VOUS EN VACANCES

" Soyons clairs : se mettre en vacances ne signifie pas toujours partir en villégiature. En fait, il faut entendre : congédier son mental. Or vous n’avez aucune envie de passer pour un demeuré…

Certes. Par vacance mentale, il s’agit de dire « va jouer plus loin » à la petite voix salope qui vous mine

Celle qui, en permanence :

 

- vous dicte implacablement une conduite,
- vous juge ou vous évalue
- ne connaît pas l’incertitude,
- prévoit tout ce qu’il y a encore à faire d’ici demain,
- calibre la moindre dépense,
- vous montre que l’autre a raison ou tors,
- etc,…


Vous voyez de quoi je veux parler ?

Bon, alors le jeu consiste à écouter ce verbiage intérieur pendant au moins dix minutes et à lui lancer le mot de Cambronne avec vigueur.

A vos marques, prêt,… ! "


Si vous en avez le loisir et l'envie, n'hesitez pas à me donner votre avis sur ces 2 regles d'or, surtout si vous les avez mises en pratique pour vous relaxer !
Quoi qu'il en soit, je vous souhaite de belles vacances.

Helen Monnet