30 - « Petit cahier d'exercices pour rester zen dans un monde agité » d'Erik Pigani aux Editions JOUVENCE

imgnews30.jpg

Cher(e)s ami(e)s de Selfarmonia,
L'approche de Noël n'est hélas pas toujours source de joie : certains s'énervent avec l'achat des cadeaux - comment faire enfin plaisir à ma belle-mère ? -, d'autres appréhendent les repas de famille - ah si mon grand-oncle pouvait éviter ses blagues vaseuses ! etc...

Aussi ce mois-ci, je vous présente un ouvrage original, au prix modique de 6,60 euros - non, je n'ai pas de commission chez l'éditeur, mais il importe que cela soit précisé en temps de crise ! - vous permettra de vous relaxer en vue de préparer les fêtes de fin d'année - charité bien ordonnée commence par soi-même, non ?  -, voire d'offrir un cadeau utile - et vous ne vous ruinerez pas ! Il s'agit du « Petit cahier d'exercices pour rester zen dans un monde agité » d'Erik Pigani aux Editions JOUVENCE.

Ce cahier, format écolier, comporte questionnaires et conseils pratiques, illustrés des jolis dessins de Jean Augagneur. Le mot « zen » étant très galvaudé de nos jours, Erik Pigani, psychothérapeute et journaliste à Psychologies, commence son cahier en  redéfinissant le terme :

« Voilà ce qu'est réellement le zen : relatif à l'action dans le concret, dans la « vraie vie ». Et deux grands principes : « Recherchez avant tout la simplicité », « Recherchez toujours le geste juste ». Il n'a donc rien à voir avec une philosophie éthérée et encore moins avec une religion dogmatique. Etre zen, c'est avant tout être soi-même, et en accord avec soi-même, dans la réalité de tous les jours, c'est à dire en «  pleine conscience et dans le moment présent ».

Puis, après un questionnaire mesurant  « l'échelle zen » - non, je ne vous donnerai pas mon score ! - Erik Pigani présente notamment des exercices, tous testés par mes soins de relaxologue et de coach : ça marche ! 

Le premier consiste à manger tranquillement :

« L'oryoki est l'une des pratiques rituelles les plus élaborées créées par le maître zen Dôgen. Prières de gratitude au début du repas, juste quantité de nourriture, façon de manger consciente de la première à la dernière miette avec joie et sérénité... Une attitude que, à l'heure des fast-foods, des surgelés et des plats minute, on est aujourd'hui loin d'appliquer. Pourtant c'est une question non seulement de « vie zen et saine », mais de santé : il faut entre vingt et trente minutes pour que certaines hormones gastriques responsables du rassasiement ne se libèrent et envoient un message au cerveau, qui déclenchera alors la sensation de satiété. »

Dans le second, Erik Pigani nous propose de combattre la peur :

« Quel est le plus grand cadeau que tu aimerais faire à une personne », demanda un jour un moine au Bouddha. Le don d'absence de peur, répondit-il. (...)

Pour surmonter les peurs quotidiennes, latentes, parfois irraisonnées, n'hésitez pas à recourir aux élixirs floraux - les fameuses « fleurs de Bach ». L'élixir de muscade (mimulus) et de tremble (aspen) sont un bon soutien ».

Je confirme et j'ajouterais : la fleur d'orme commun (ulmus procera) est recommandée en cas de surmenage de fin d'année - à prendre impérativement avant d'affronter la foule des grands magasins !

Troisième exercice, anti-stress celui-là, que j'ai retenu à votre attention, chers lecteurs : être le calme. 

Faites semblant... d'être calme. Peu importe l'état de stress dans lequel vous êtes, il vous suffit de simuler le calme pour produire en vous une qualité de détente extraordinaire. Même si cela vous paraît étrange, comme un acteur sur scène, jouez le rôle d'une personne calme : ralentissez vos mouvements, juste un peu ; respirez lentement, juste un peu ; souriez à tout le monde, juste un peu ; en quelques minutes, vous serez réellement calme. Cette technique fonctionne bien, pour une raison psychologique mais aussi (...) pour une raison physiologique : en 1994 des chercheurs américains en physiologie ont réalisé une étude avec les acteurs. Ils leur ont demandé de jouer différentes émotions (...) Chaque fois, ils en ont mesuré les réponses physiologiques (battements cardiaques, respiration,...) et fait des analyses sanguines : les résultats étaient identiques à ceux obtenus avec des émotions réelles ! 

Dans la série « j'ai testé pour vous », voici un autre exercice relaxant proposé par Erik Pigani : le bâillement.

« Bailler est un excellent exercice anti-stress ! Faire semblant de bailler génère automatiquement les réflexes physiologiques de détente d'un véritable bâillement. Le principe est très simple : chaque fois que vous sentez la tension intérieure monter et l'esprit s'encombrer, ouvrez la bouche et baillez ! Plus vous baillerez avec générosité, plus vous retrouverez rapidement à la fois la détente physique et la disponibilité d'esprit ! »

J'ai effectué cet exercice dans l'autobus et dans une salle d'attente en regardant mon voisin : une minute plus tard lui aussi, se mettait irrésistiblement à bailler ; le bâillement étant communicatif, voilà une façon discrète et non intrusive de faire du bien à son prochain. Essayez à la messe de minuit, juste pour voir. Mais soyez le premier à démarrer dès le début de l'homélie, chiche ! 

Je vous souhaite donc à tous un beau Noël en toute sérénité et un excellent début d'année bien relaxés !

Helen Monnet