29 - Nathalie Bourgenot, coach chez Sophiadel, nous partage sa pratique régulière du chant

 © H. Monnet

© H. Monnet

Cher(e)s ami(e)s de Selfarmonia,

ce mois-ci, je donne la parole à Nathalie Bourgenot, coach depuis de nombreuses années chez Sophiadel, et avec qui je partage la pratique régulière du chant :

Une voix bien ancrée peut soigner

Je souhaite, à travers l'opportunité que me donne Helen, partager avec vous ma passion pour le  chant et tout ce qu'il peut contribuer à faire progresser en soi. Serge Wilfart a impulsé le « SOUFFLE et VOIX » pour la libération de son  potentiel d'expression vocale. Ayant poursuivi longtemps une carrière de chanteur professionnel il rencontre des difficultés. Ses recherches personnelles l'amènent à concevoir une méthode qui permet de développer un chant profondément ancré en soi, vibrant et simple. Elle tient à la fois de l'apprentissage du chant et de la thérapie.

Je le cite ici  dans son livre Le chant de l'Etre  (Edition Albin Michel)

« Après un certain temps, par un travail de recherche intérieure, j'atteignis, à quarante-huit ans un résultat intéressant, une sorte de « point de non retour » marqué, dans mon être physique par le début d'une reconstruction de la colonne vertébrale, un épanouissement de la respiration et un remodelage de mon enveloppe corporelle. J'acquis alors la certitude que la voix ne peut être inculquée ni fabriquée par quelqu'un d'autre que le chanteur lui-même. Je proposais à mes élèves de partir en quête d'eux-mêmes, de prendre la pleine responsabilité de leur voix et de leur vie intérieure »

La voix est pour la plupart d'entre nous un véhicule d'expression privilégié. Il donne à entendre ce que nous sommes mais il est aussi emprunt de nos défenses. La voix se marque en effet des émotions inconscientes, du personnage que nous donnons à voir. Alors la voix n'est pas placée et la communication en est affectée. Nous n'en avons pas toujours conscience pour nous, même si nous détectons plus facilement chez les autres cette excellence que nous voudrions pour nous : « Il, elle a une voix chaude et vibrante, c'est bon de l'écouter ! »

Tout le monde peut retrouver la spontanéité, l'ancrage, la fraîcheur d'une voix bien placée. L'une de mes clientes dotée d'une voix plutôt détimbrée est venue me voir avec une simple intuition de ce qu'elle pouvait trouver dans cette pratique car elle n'avait jamais pensé à chanter avant. Après quelques séances je lui ai demandé ce qu'elle pouvait finalement attendre de ce travail. Elle m'a répondu en se branchant à l'intérieur d'elle-même : « ouvrir la voix, trouver de la fluidité à l'intérieur de mon corps, être dans mon corps, moins dans le mental. C'est si facile de partir » a-t-elle dit en levant les yeux au ciel.
 
J'ai moi-même suivi ce chemin à partir d'une double expérience. Le coaching et l'orientation professionnelle. En parallèle je poursuivais une pratique assidue du chant et en découvrant le Souffle et Voix j'ai senti que je trouverais dans l'accompagnement par le chant une expression complémentaire mais plus juste de mon potentiel personnel.

Les grands principes du Souffle et Voix : 

Intériorité et fluidité, verticalité et enracinement, confiance et authenticité
 

  • Augmenter sa conscience

Le chant, quand il associe dans la conscience, ces trois  éléments fondamentaux,  l’extension du souffle, la vibration des sons, le mouvement,  donne une puissance particulière au chemin du développement personnel. Cette pratique favorise rapidement la détente des chaines musculaires profondes. Elle permet de découvrir de nouvelles perceptions dans son corps, d’élargir son espace intérieur et de se retrouver chez soi, sentir son dos et s’y poser pour y trouver son propre soutien…

  • Renoncer à la volonté

Plus particulièrement dans le chant, dès que l’on veut obtenir un résultat par le contrôle de soi et la maîtrise mentale, le son le fait savoir. Il se montre forcé et se coupe de sa vibration naturelle et chaleureuse. Il semble que parfois le son prenne en charge le corps dans un lâcher prise qui parfois nous surprend. Il suffit alors de se laisser faire par lui. 

  • Habiter son corps

Quand nous apprenons à mieux nous fréquenter nous-mêmes, nous développons notre présence à l’autre. En effet, nous prenons le risque d’aller à la rencontre de nos émotions, nos joies et nos colères, nos blessures et notre richesse, notre orgueil et notre amour, ce trésor parfois caché mais que nous recelons tous. Nous pouvons apprendre à chercher en nous-mêmes la force nécessaire pour résister à la pression des jugements extérieurs. Nous devenons plus disponibles pour la relation. 

Si vous placez votre voix dans votre corps et votre cœur, vous permettez à ceux que vous accompagnez d’y aller aussi. Une voix bien placée est comme un massage ou une caresse pour les organes.  Elle nourrit et apaise.

La pratique

Dans l’accompagnement du développement vocal, dès les premières minutes, nous cherchons à capter un état intérieur, une posture générale, voir comment l'énergie se répartit dans le corps. Il s’agit de saisir, d’une manière globale et en même temps précise ce qu’un port de tête, une rupture d’harmonie le long de la colonne vertébrale,  l'implantation particulière dans les jambes, la position des  mâchoires l’une par rapport à l’autre, et bien d’autres choses, nous font ressentir de cette personne, telle qu’elle se présente ce jour là. Associé à cette analyse, les premiers sons que nous proposons d’émettre permettent de construire le découlé de la séance. Faudra-t-il partir sur des exercices doux ou intenses, stimuler ou calmer, solliciter les résistances ou les contourner. 

Ensuite les exercices proposés se basent sur le travail spécifique de la respiration avec des sons uniques, des vocalises, des lectures à voix haute, des cris d’animaux, des mélodies actuelles ou classiques selon le goût, le moment ou l’envie… dans des postures particulières et des mouvements adaptés.

Plus le corps est détendu et plus le son le traverse librement. Le souffle prépare la détente et l’ouverture et le son peut alors remplir, s’écouler et résonner comme dans un tuyau d’orgue qui englobe tout le corps. Libérer sa voix c’est s’ouvrir la possibilité d’une expression authentique de soi, de son potentiel pour soi et pour les autres. 
 

Nathalie Bourgenot